algk | paris | 2017

"Alice's unerring melodic gift, her instinct for the hook has made her one of Cezame's most successful composers. Here in a radical new departure for us all, she appears as singer, in a collection of pieces, asome blatantly pop, others wistful mysterious, subtle layering of electro-folk-poetic, but all stamped with a playful generosity which invites the listener immediately" - Cézame





"Révélation musicale!" - Têtu







"Dix-huit titres ciselés au millimètre, composés avec une main de maître, qui naviguent entre pop abstraite et electronica racée, minimalisme folk et harmonies célestes. Un must qui rejoint sans peine les (trop rares) grandes productions de l’IDM made in France" - Discordance





Dernier coup de coeur de l'année 2012, '334 distance' s'écoute et se réécoute avec toujours plus de plaisir, dévoilant ses charmes à l'infini" - Hop-Blog/Benoit Richard



"Artiste polymorphe à l’approche musicale intuitive, Alice Guerlot-Kourouklis nous offre un premier album tourneboulant, au titre énigmatique 334 Distance. Alice Guerlot-Kourouklis détonne dans le paysage musical français et son 334 Distance est une bouffée d’air frais sur les terres d’une musique électronique aux questionnements et rebondissements multiples. Vital." - Silence and Sound



"334, distance n'est pas simplement un bel album, c'est surtout et avant tout un petit bijou musical, une pièce de joaillerie finement travaillée, peaufinée, taillée à la perfection par une main de maître. Avec 334, distance, Alice guerlot-Kourouklis nous a surpris, s'est placée là où on ne l'attendait pas, c'est à dire dans ce qui pourrait fort probablement faire partie des meilleurs albums qu'il nous a été donné d'entendre cette année" - Musique-Culture


"Un disque qui fait du bien" - Néosphères



"Autre voyage que celui proposé par Alice Guerlot-Kourouklis avec "334 distance". La Nantaise (de naissance) nous fait découvrir avec ce premier disque son univers minimaliste mais néanmoins mélodique. Comme un peintre joue avec les couleurs, elle distille les sons, par petites touches, pour donner à l'ensemble une unité. C'est parfois pop, parfois très électro, c'est déroutant parfois, séduisant souvent. Un disque impressionniste qui échappe à l'écueil de la performance, préférant clairement jouer l'émotion" - Stéphane Guihéneuf/Le Telegramme





"334, Distance, Le premier album d'Alice Guerlot-Kourouklis est plutôt un objet sonore hybride, tenant autant de la performance musicale que d'une bande son imaginaire voire DE l'imaginaire) qui mêlent mélodies et expérimentations sonores dans un univers poétique et onirique. Ça peut faire peur comme ça mais pour résumer en deux mots, c'est très beau. (…) Une fois apprivoisé, car l'entrée en matière n'est pas forcément simple, vous aurez sans doute bien du mal à sortir du monde merveilleux d'Alice et son album atypique, riche et plein de poésie." - Froggy Delight



"Un bel objet musical, bien fini, joliment taillé, généreux, rempli de sonorités très diverses, aux accents parfois poétiques et cinématographiques qui ne demande qu’à être écouté…" - Benzine Mag



"Alice Guerlot-Kourouklis a imaginé un voyage qui traverserait non pas le monde mais bel et bien une matière sonore improbable faite d’une part d’electro-pop et d’une autre de musique de film, un voyage qui transporterait l’auditeur non pas dans le sens horizontal mais bel et bien à la verticale, un peu comme dans un ascenseur infini qui distillerait une musique spécialement imaginée pour lui, un peu lo-fi et en même temps pleine de détails avec des violons et des violoncelles mais avec aussi des textes empreints de poésie voire même d’engagement. (…)" Un album qui gagne vraiment à découvert, quand bien même son approche un peu complexe demande quelques écoutes attentives avant qu'il ne daigne entrouvrir les portes de ses trésors. Un tel voyage, ça se mérite!" - ZicaZic



"Une poésie discrète, étonnante de simplicité, qui s'assimile parfois à une romance proche de Yann Tiersen. Comme une promenade dans un village paisible où quelques nuages électro viennent bousculer cette tranquillité" - Désimposture/Klase magazine



"Evitant le piège de l’anecdotique, AGK propose un recueil de pièces dont l’assemblage, tel un minutieux puzzle, dessine peu à peu les contours de son propre monde. Et dont chaque morceau guide nos pas, nos sens, jusqu’au crépuscule étoilé de « Celestino », dernière plage en suspens, qui tournoie au dessus de nos têtes comme un module enchanté. « 334 Distance » est gorgé de sonorités, de subtilités, de finesses et invite à l’abandon. Un vrai plaisir solitaire qui se découvre au milieu d’un cercle de fées..." - MusicZine



"Alice Guerlot-Kourouklis, nantaise d'origine mais parisienne d'adoption nous embarque pour un voyage fascinant dans des contrées vierges et inexplorées avec son premier album, 334 Distance. Le dépaysement est total, sans jamais être monotone. Le voyage, lui, est intense, beau, pénétrant, inoubliable. Il devient une part de nous-mêmes." - La Quadrature du Cercle



"There's so much to find and different sounds to be heard with every play; it's likely to be an album that retains your interest for quite some time." - The Sound of Confusion/UK



"Each repeated listen becomes a more rewarding experience. Eventually, the album isn't as mysterious ans intimidating as it once was. 334, distance then becomes a familiar piece of work that you easily find yourself getting comfortable with. What's important is that Alice Guerlot-kourouklis'sound breaks the language barrier." - The Record Stache/USA



"Rien qu’à la lecture des titres qui constituent '334 Distance' d’Alice Guerlot-Kourouklis, on sait déja qu’on est au pays des Merveilles. Pour preuve, 'Méandres monochromes', 'La musique des ombres seules', 'Celestino' ou 'La valse d’ennui'.?Par delà le seul jeu de mots un peu facile, '334 Distance' se distingue par ses ambiances oniriques (...) '334 Distance' est de ces albums longs en bouche, à la fois exigeants et tout de suite accessibles. Une musique savante sans pour autant intégrer la froideur d’une virtuosité trop technique. Alice Guerlot- Kourouklis s’impose comme une musicienne à suivre ou à découvrir absolument pour mieux repartir avec elle au pays des Merveilles. " - A Découvrir Absolument



'XXy part 1' opening credits for France Culture's radio show 'Rue des Ecoles'.



'XXy part 2' in 'Miss Dior' Exhibition Opening - Shanghai.



'XXy part 1' in Pub GQ magazine.

La cuvée 2012 des chroniqueurs sélection - Pinkushion

Interview - Benzine Mag



"Alice Guerlot-Kourouklis c'est une artiste electropop minimaliste et experimentale dont j'ai acheté le disque fin 2012 aux Balades Sonores. Il s'appelle ... et est vraiment sublime. Ses morceaux sont parfois purement instrumentaux, mais parfois chantés." - Oliver Peel/Konzerttagebuch